Envoyez-nous vos commentaires sur le webshop. 

Afin de vous garantir le meilleur service possible sur notre site web et dans le eShop, nous utilisons des cookies. Des informations sur les cookies sont disponibles dans la Déclaration de confidentialité.
0

ISO 16890

En Suisse, la nouvelle norme SN EN ISO 16890 a été publiée et validée. Elle remplace l’actuelle norme EN 779:2012 qui sera supprimée en milieu de 2018. Par conséquent, Unifil a déjà adapté son assortiment à la fin de 2017.

La nouvelle norme a été publiée par la SNV (Association Suisse de Normalisation), laquelle est membre de la CEN (Commission Européenne de Normalisation) et de ce fait, représentée également sur le plan international auprès de l’ISO (Organisation Internationale de Normalisation).

Classification

Classification selon ISO 16890

Dorénavant 4 groupes

ISO ePM10, ISO ePM2.5 et ISO ePM1 sont les groupes relatifs aux filtres à poussière fine. Le petit « e » placé devant PM signifie « efficiency », c’est à dire efficacité. ISO Coarse est destiné aux filtres à poussière grossière.

Exigences

Si un filtre atteint une efficacité ePM10 de 50% ou plus, il pourra être classifié ISO ePM10, sinon, il tombe dans le groupe ISO Coarse.

Afin qu’un filtre puisse être classifié ISO ePM1 ou ePM2.5, il doit atteindre une efficacité à l’état déchargé d’au moins 50% dans chaque groupe ePM respectif.

Etat déchargé signifie que le filtre a subit un traitement à la vapeur IPA pour en ôter la charge électrostatique avant d’en mesurer l’efficacité.

Classification

Exemple: si un filtre atteint les exigences du groupe ePM1, il sera désigné par « ISO ePM1 » suivi de l’efficacité obtenue (par exemple : 85%) et mentionnée à droite de cette désignation. Cette efficacité sera à chaque fois arrondie au 5% inférieur. Cette façon de procéder permet ainsi un grand nombre possible de classifications.

De cette manière et pour chaque groupe ISO ePM, les filtres peuvent être classifiés avec des efficacités de 50%, 55%, 60% et ainsi de suite jusqu’à 95%.

Comparaison des tailles PM 1, 2.5 et 10

PM1 particules

Ø ≤ 1 µm

particules de combustion, suie de diesel, virus, fumée de cigarette, composés organiques

PM2.5 particules

Ø ≤ 2.5 µm

lait en poudre, bactéries, pigments



PM10 particules

Ø ≤ 10 µm

poussière de ciment, poussière industrielle, pollen, spores de plantes

Recommandation SICC/VDI

Afin que tout soit au clair dès le début, des experts de la SICC (Société suisse des ingénieurs en technique du bâtiment) et la VDI (Association allemande des ingénieurs) se sont réunis et ont publié une recommandation.

En lieu et place d’un filtre M5 destiné à la protection des installations, c’est un filtre ISO ePM1 ≥ 50% qui doit être utilisé. ≥ 50% signifie que le filtre doit obtenir une efficacité minimum de 50% ou plus élevée.

En lieu et place d’un filtre F7, deux types de filtre peuvent être pris en considération : soit un filtre ISO ePM1 ≥ 50%, soit un filtre ISO ePM2.5 ≥ 65%.

Tout ceci est à comprendre de la manière suivante :

Comme unique ou dernier étage de filtration pour la protection de personnes, c’est un filtre ISO ePM1 avec une efficacité minimum de 50% qui doit toujours être utilisé.

Si un filtre F7 est installé comme préfiltre dans une installation ayant plusieurs étages de filtration (par ex. : combinaison F7 + F9), un filtre ISO ePM2.5 ≥ 65% peut être utilisé comme préfiltre.

En lieu et place d’un filtre F9, c’est un filtre ISO ePM1 ≥ 80% qui doit être utilisé, donc avec une efficacité minimum de 80 %.

Les combinaisons possibles et conséquentes aux nouvelles classifications des filtres sont indiquées à droite du tableau. Avec cette recommandation, il faut toutefois mentionner que la double solution relative au filtre F7 a été intensivement discutée au sein du groupe d’experts. La recommandation d’utiliser un filtre ISO ePM1 ≥ 50% représente un léger « durcissement » par rapport aux exigences minimales actuelles de la norme EN 779 pour les filtres F7. Les efficacités minimales requises ont été de ce fait légèrement augmentées.

Pour les filtres M6 et F8, il n’y a aucune recommandation.

Recommandation Unifil

En résumé, on peut dire que les désignations des nouvelles classes de filtration exigent de tout le monde une réorientation. Par contre, ces classes sont plus proches de la réalité et offrent la possibilité d’une rationalisation très judicieuse des classes actuelles. 

Cela signifie qu’à l’avenir, à part le groupe ISO Coarse, ne subsisteront que 3 groupes importants de filtres à particules fines :
- ISO ePM10 ≥ 50% (pour M5 und M6)
- ISO ePM1 ≥ 70% (pour F7 und F8)
- ISO ePM1 ≥ 90% (pour F9)

Tous ces changements concernent aussi les nattes filtrantes ainsi que les cellules filtrantes et les filtres à poches. Par contre, tous les filtres absolus ne sont pas touchés par ces modifications. Pour cette catégorie de filtres, la classification et les méthodes de test restent pareils.

Vous êtes sûr de vous?